jeudi 19 avril 2018

L'île de Nantes.


 Le vent,
plus ardent,
plus présent que la pluie
chantée par Barbara avec sa voix si particulière.
Nantes,
son île légère dérivant sous le soleil.
L’eau.
La Loire à deux doigts de la liberté…
un lieu magique et sans concession.




J’aime ! 
Frissonne la magie,
tremblent les mots,
chantent les couleurs…
Voilà la poésie !


Alors le temps s’effiloche entre les rires,
tous jaunes et joufflus,
rebondissant avec une joie heureuse.

 L'Île de Nantes, le 15 avril 2018.

jeudi 12 avril 2018

Il y a...


Il y a de l’ombre et il y a tes mots.
Le mélange est doux.
Il roule dans la nuit avec la pluie
qui nous unit,
serrés sous ce parapluie
que le vent bouscule de temps à autre.
Laissant jaillir ton rire
cristallin,
lumineux.
Une friandise.


 Il y a ta main dans tes cheveux,
avec cette délicatesse juste délicieuse
dans le geste,
pour remettre tes mèches ébouriffées
à leur place.

Il y a ta robe
de dentelles colorées
qui te gante si bien,
réveille tes jambes fines,
légères,
dans la soie de tes bas.

Il y a nos deux mains
nouées sur la crosse du parapluie,
nos regards,
cette complicité pleine de promesses… 

Il y a demain qui suit de près hier,
même sans lumière,
s’amusant de nos envies,
de nos soucis.

Il y a l’attente,
dans les doutes affolés,
qui s’use à trop nous regarder.

Il y a tes absences,
tes silences vertigineux.
Tes revers parfois sévères,
tes retours sans en avoir l’air.

Il y a ta malice qui se déhanche
sans prévenir,
qui me fait rougir.

Il y a ton amour qui,
même s’il prend son temps,
tourne et vire,
me fait frémir,
donne et prend,
selon ton envie,
est là chaque jour.

Et c’est un cadeau dans ma vie.
Photo empruntée au net.